07/10/2012 - Brussels Marathon

Le dimanche 7 octobre, sous un soleil radieux, une quarantaine de jeunes (et moins jeunes !) ont participé au marathon de Bruxelles (42 km), au semi-marathon (21 km) ou au mini-marathon (4 km). Leur but ? Outre que réaliser un défi personnel, ils ont voulu soutenir la construction du nouveau bloc opératoire à Piéla au Burkina Faso, par l’association locale Tin Naabi.

Si vous souhaitez encore les sponsoriser, il suffit de verser le montant de votre choix sur le compte BE85 0012 1339 3006 du SEL Projets, avec mention : « Marathon Tin Naabi » (déduction fiscale à partir de 40€).

Voici les résultats :

Brussels Mini-Marathon - 4 km

Brussels Half Marathon - 21 km

Brussels Marathon - 42 km

Bambi Allegresse - 0h21:34

Carp Christelle - 0h31:37

Carp Sarah - 0h25:50

De Bast Eric - 0h15:53

De Bast Loique -

De Caluwe Yael - 0h24:58

Delcourt Josias - 0h15:40

Gernaey Lies - 0h30:25

Kimboko Julie - 0h26:32

Makkink Ben - 0h16:56

Maurer Laura - 0h24:58

Nève Jean-Sébastien - 0h21:55

Nève Jessica -

Strappazzon Sofia - 0h23:23

Szustak Lucien - 0h16:41
(2ème cat.)

Vandenbroeck Aline - 0h25:07

Vandenbroeck Ludmilla - 0h22:56

Vandewouwer Dorian - 0h14:20
(14ème au scratch)

Van Volsom Wendy - 0h29:05

Verdonck Tatiana - 0h18:06
(1ère dame)

Boegli Max - 1h40:05

Dehon Jerôme - 2h05:50

Flament Julie - 1h59:09

Freeman Christie - 2h08:32

Gilbert Anne-Hélène - 1h50:04

Houpert Alice - 2h30:12

Mead John - 2h07:37

Moureau Guillaume - 2h10:07

Pieron Mathieu - 1h55:12

Reypens Margaux - 2h26:05

Szustak Mathieu - 1h36:20

Vandewouwer Mikael - 1h55:50

Wautier Alex - 2h13:59

Holsworth Andy - 3h56:50

Mead Jonathan - 3h37:41

Navez Vincent - 3h56:25

Tasiaux Théophile - 3h37:12

 

 

Plus de photos disponibles sur Facebook

15/08/2012 – Triathlon CD EmbrunMan

Le 15 août dernier avait lieu le célèbre EmbrunMan, triathlon mythique se déroulant dans la magnifique région du lac de Serre-Ponçon dans les Alpes françaises.

Jonathan, Eric et Mathieu, rejoint par un nouvel adepte du triathlon en la personne de Nathan, avaient bien entendu inscrit cet événement dans leur calendrier sportif pour cette année. Après quelques mois d’adaptation à la pratique du triathlon, l’envie de découvrir une course mythique et de relever un nouveau défi nous a rapidement motivés. Nous sommes donc partis pour le fameux EmbrunMan (précisons quand même que nous parlons du Courte Distance, pour le long on verra plus tard). Au programme : 1,5 km de nage dans les eaux du lac de Serre-Ponçon, 44 km de vélo dans les côtes environnantes (avec une vue sur la vallée et le lac qui à elle seule valait les efforts fournis) pour terminer avec 10 km de course à pied sur un parcours plat, toujours près des eaux du lac.

L’EmbrunMan, une course de renommée internationale, rassemble 1600 triathlètes : 1000 sur le longue distance, les 600 autres sur le court. L’organisation est professionnelle et l’on sent déjà l’excitation lorsque nous venons déposer nos vélos dans le parc la veille de la course. Le briefing qui s’ensuit pour les participants permet de bien apprécier cette ambiance unique du triathlon, un mélange de concentration accompagné d’une légère montée d’adrénaline. Pour tous les athlètes, c’est un immense plaisir d’être là après des semaines de préparations.

Le lendemain matin, le réveil sonne à 6h. C’est à cette heure que partent justement les participants du longue distance. Nous, nous avons encore deux heures et demies devant nous, mais il faut déjà penser à s’alimenter et descendre de notre village du Mélezet jusqu’au plan d’eau à Embrun.

Vers 7h15 nous sommes dans le parc à vélo, au milieu des 600 autres participants, pour préparer nos affaires pour la course. Il fait beau, l’excitation mais aussi un peu de nervosité se font sentir. Pendant ce temps dans le parc à vélo adjacent au nôtre, les concurrents du longue distance sortent un à un de l’eau pour enfourcher leurs vélos. La foule est déjà nombreuse pour les encourager. Dans peu de temps ce sera à notre tour d’être soutenu par elle. Le speaker sur la ligne d’arrivée commente également les événements, le dj fait déjà péter les wats. Bref il y a une super ambiance, nous sommes ravis d’être là !

Une dernière bouchée de carbo cake, un gâteau miracle supposé nous apporter tout ce qu’il faut pour bien réussir notre course, et nous voilà au milieu des 600 participants, tous (ou presque) habillés de leur combinaisons néoprènes. Le départ va être donné dans une poignée de secondes.

Au coup de feu, la course est lancée dans les eaux du lac. Il y a du monde, ça se bouscule un peu, mais nous sommes biens partis pour les 1500 mètres de natation dans une eau à 22°C. Les meilleurs mettront 18 minutes, pour nous quelques instants de plus seront nécessaires ;)

Une fois la nage terminée, chacun enfourche son vélo pour le parcours cycliste. Pas de temporisation possible, à peine sorti du parc à vélo et ça monte déjà ! Une côte de 8 km pour commencer. Heureusement les encouragements soutenus de nos supporters nous donnent à tous une motivation supplémentaire. Une fois l’ascension terminée, il est temps de redescendre vers le lac. C’est beaucoup plus facile dans ce sens. Certains d’entre nous n’ont jamais été aussi vite à vélo !

Une dernière petite côte pour terminer le parcours vélo et nous voilà de retour dans l’aire de transition, alors que le vainqueur de la course a déjà franchi la ligne d’arrivée ! Pour nous il reste 10 km de course à pied, sur un parcours plat heureusement. Nous faisons le tour du plan d’eau, théâtre de la partie natation, suivit d’une longue ligne droite. Après 5 km, demi- tour pour rallier la ligne d’arrivée. Les kilomètres s’enchainent, là aussi le public est massé au bord de la route pour acclamer les 600 courageux. Un dernier passage devant nos supporters et la ligne d’arrivée se profile enfin. Ça y est, nous l’avons fait, nous avons fini l’EmbrunMan courte distance. Il y a de l’émotion, beaucoup de joie et de fierté. On a déjà envie d’être l’année prochaine pour revenir.

Jo et Mathieu ont bouclé le parcours en 3h, Eric en 3h15 et Nathan en 3h35. Mais les temps importent peu, au final nous sommes davantage heureux d’avoir pu vivre cette belle expérience ensemble !

Nous avons bien évidemment plusieurs remerciements à faire. Tout d’abord nous remercions nos supporters présents sur place. Sans leur soutien nous n’aurions pas aussi bien fini la course ! Nous n’oublions non plus pas tous ceux restés en Belgique et ailleurs qui ont pensé spécialement à nous lors de cette journée.

Et puis merci à vous qui avez généreusement accepté de nous sponsoriser pour cette course, au bénéfice du Burkina Fasso et de la construction du bloc de l'hôpital de Piéla en particulier. C’est un plaisir immense que de pouvoir exercer notre passion du sport, mais notre réelle motivation est surtout de pouvoir contribuer avec votre aide à ce merveilleux projet humanitaire. Encore un tout grand merci à vous.

A bientôt pour de nouvelles aventures,

Jo, Eric, Nathan et Mathieu

 

Article écrit par Mathieu Szustak

Agenda

Février 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28