Cet été une trentaine de jeunes de l’UJEB-Bruxelles iront au Burkina Faso. Ils vont y organiser des camps d’enfants, organiser des travaux agricoles, visites et sensibilisation dans les villages, etc. Ce voyage s'inscrit dans le projet de la commune de Piéla (Burkina Faso)

Mais… ce voyage se fera dans un contexte difficile puisque ce pays est touché par une famine[1] ! Cette famine guette 400.000 enfants ! Le Sel Projets et l’Ujeb-Bruxelles ne peuvent rester indifférents à cette situation. Nous voudrions agir concrètement.

Comment ?
C’est très simple : soutenir chaque famille vulnérable par l’octroi d’une chèvre ! Une chèvre coûte 40 €.

Pourquoi offrir une chèvre ?
Les familles vulnérables sont toujours frapper par la famine entre Juin et Septembre de chaque année (cette année plus particulièrement) ; cet état de fait le maintien dans un cercle vicieux et ne leur permet pas d'épargner un peu d'argent pour s'acheter un mouton ou une chèvre qui constitue les réserves ou encore la banque de la famille. Donner chaque année un sac de sorgho ne fait que les maintenir dans cette situation regrettable.

En favorisant le secteur de l'élevage, nous leur permettons d'apprendre à voler de leurs propres ailes. La chèvre broute l'herbe et donc ne nécessite aucun frais pour « l'entretenir ». De toute évidence ce sera un plus dans la vie de la famille dans 8 mois. Bien sûr qu'il faut manger aujourd'hui pour vivre, mais si rien n'est fait pour lutter contre la pauvreté par ses racines, la souffrance sera toujours dans les familles.

Quelques sportifs de Races For Life's ont fort à coeur ce projet. Ils feront le Triathlon DO de Chimay pour cet opération urgente.

Pour plus d’informations : www.selprojets.be


[1] Les récoltes de l’an dernier ayant été très  mauvaises, les réserves alimentaires seront très vite épuisées et, à Piéla, les jeunes seront confrontés à de nombreuses familles en manque de moyens de subsistance.

Agenda